Fabrication

Noblesse des matériaux, harmonie des formes, équilibre des masses…
Le travail d’un artisan coutelier.La fabrication de couteaux d’art s’inscrit dans la grande tradition artisanale française. Comme beaucoup d’artisans, Eric Depeyre (ancien stagiaire d’Henri Viallon) voit son travail créatif en partie guidé par les matériaux choisis et utilisés. L’humilité face au respect de leurs natures profondes et leur maîtrise permet au coutelier de façonner des pièces uniques qui doivent refléter au plus près la personnalité de leurs propriétaires.

La conception d’un couteau peut se résumer en 4 étapes clés.De la matière traitée et de l’inspiration découle un dessin puis un croquis définitif.Ce dernier sert ensuite à l’interprétation et à la mise en oeuvre d’un gabarit en papier qui permet de valider l’ajustage, le système, l’harmonie et l’équilibre des masses de la pièce.
Après vérification, la réalisation d’un gabarit sur tôle plate au 10/10ème de millimètre est indispensable à la création du couteau final, ultime étape de la fabrication.

Les matériaux utilisés.

– Les manches des couteaux droits ou côtes pour les pliants bénéficient d’un choix méticuleux de matériaux nobles comme l’ivoire, les bois précieux, la corne, la croûte et la défense de Mammouth. La croûte étant la couche extérieure de la défense, elle subit une sédimentation plus marquée qui lui donne un caractère plus délicat à travailler et des couleurs variées selon la nature du sol d’où elle provient (orange, bleu, vert…). L’intérieur de la défense est de couleur crème.

– Les lames peuvent également être de différentes constitutions.

Éric Depeyre façonne principalement 3 métaux. Le Damas Inox, le Damas Carbone et l’acier inox z160 cdv 12 équivalent au D2 américain pour être exact.

Ces alliages présentent tous des particularités.

Le Damas est un alliage qui né de la superposition et de la fusion de plusieurs nuances d’acier. Selon ces aciers, leurs ordres de disposition et les torsions qu’ils subissent, le forgeron obtient des motifs qui feront partie de la nature même du Damas. Ainsi, la lame pourra présenter des ornements tels que le  » Twist « ,  » l’œil d’Odin « …

Le Damas a également pour avantage d’avoir des caractéristiques qui donne en même temps solidité et flexibilité à la lame, un excellent tranchant et une bonne souplesse de résistance.

Les lames faites de Damas inox ne rouilleront pas tout en nécessitant rarement d’affilage. Cependant, ce dernier nécessite des outils spéciaux et devra donc être fait par un professionnel.

Les lames en Damas carbone pourront rouiller si elles sont mal entretenues mais seront aiguisables facilement à l’aide d’un fusil domestique.

Éric Depeyre fabrique tous les systèmes de couteaux pliants, pièmontais, cran forcé, pompe arrière ou centrale (lock back) ,liner lock.

Tous les couteaux d’Éric Depeyre sont affûtés gratuitement et garantis à vie.

Il est important de rappeler que tous les pliants sont réalisés avec un poncetage qui empêche le contact avec le ressort lors de la fermeture du couteau.

Le poncetage permet donc de préserver le bon état du fil de la lame.

Vous pouvez participer à la création en étudiant ou fournissant la forme , le design,le motif , le manche ou la cote de votre couteau ainsi que la destination, coupe-papier, sabre à champagne, couteau de travail, couteau pour manchot ( couteau et fourchette ), lancette à huitres, ouvre courrier, serpette, couteau de chef, etc…..

AdminFabrication